Le chat jaloux

lechatjaloux1.jpg

 

 

Chapitre 1 : Un chiot en trop

 

Toby et Misti ne se font plus la guerre. Ils sont trop vieux. Chien et chat partagent désormais une même place devant le radiateur.

– J’ai mal aux pattes, commente Toby.

– Et moi, à la queue, renchérit son compère chat.

Malgré les soucis de la vieillesse, les animaux s’estiment chanceux. Ils sont bien traités par leurs maîtres. Et surtout, ils ont une petite maîtresse qu’ils adorent. Elle s’appelle Emma.

Un jour, Emma dépose, sous leurs nez, une boule de poils mal dégrossie.

– Je vous présente Foufi ! annonce-t-elle.

La fillette est très excitée.

Toby flaire la boule de poils. Quant à Misti, il recule toutes griffes dehors… On dirait… un chiot! Quel horreur!

– Et pourquoi pas un chaton, tant qu’ils y sont? rumine Misti.

– Que veux-tu? soupire Toby. Le temps de la splendeur est passée. Place à la jeunesse! Réjouissons-nous déjà de vivre au chaud et bien nourris.

– Pas d’accord! feule Misti.

Furieux, il sort prendre l’air et croise Foufi qui patauge dans une flaque d’eau.

– Regarde! interpelle Foufi. Mes papattes sont toutes mouillées!

« Consternant! » Misti passe son chemin sans consentir un regard au chiot. Il s’isole au fond du jardin et ferme les yeux. Enfin seul! Ou presque… Des rires aigus retentissent un peu plus loin. Deux souriceaux chahutent avec insouciance.

« Hé bien, elle est belle la jeunesse! songe le chat. Si la jeunesse est aussi stupide, je suis content d’être vieux! »

Il bondit. Les souriceaux se recroquevillent l’un contre l’autre, terrifiés.

Fort de son effet, Misti n’hésite pas à se montrer bon prince :

– Calmez-vous, je ne vais pas vous croquer. Mais vous devriez être plus prudents, mes petits amis! Vous avez de la chance de tomber sur un matou aussi généreux que moi!

En réalité, Misti ne croque plus les souris depuis longtemps. Ses vielles dents sont seulement bonnes à mâcher de la pâté.

– Rentrez chez vous! ordonne-t-il.

– Nous n’avons plus de maison, répondent tristement les souriceaux. Un lutin nous a chassés de notre trou.

À ce moment, mère Souris montre le bout de son nez.

– Venez, les enfants! appelle-t-elle d’une voix tremblante.

– Ne t’inquiète pas, la rassure Misti. Je ne mange personne, aujourd’hui…

Mère Souris n’a pas l’air convaincue.

– Discutons un peu, insiste le chat. Tes souriceaux m’apprennent qu’un lutin te fait des misères?

Mère Souris lève les yeux au ciel.

– D’habitude, je n’ai rien contre les petits hommes… Mais celui-là! Il s’est installé dans notre trou. On n’a jamais vu ça! En plus, il est sale et mal élevé!

Un lutin dans la maison… voilà qui est très intéressant!

……

lechatjaloux2.

 

 

Chapitre 2 : Le lutin du grenier

 

Mère Souris habite au grenier. L’endroit est sombre et poussiéreux. Misti monte prudemment les marches du vieil escalier. La porte ferme mal. Il suffit de savoir comment pousser…

Le chat s’introduit dans le grenier. Il guette devant le trou de souris. De temps en temps, il colle son oeil contre l’orifice et miaule :

« Lutin! Montre-toi! Je veux seulement discuter… »

Le petit homme finit par sortir du trou.

– J’espère que tu as une bonne raison de me déranger!

Misti explique:

– Je voudrais que tu jettes un sort à un jeune animal qui ne mérite pas l’attention qu’on lui porte…

Le lutin se frotte le menton.

– Laisse-moi résumer… Tu souhaites jouer un mauvais tour à Foufi, le chiot de la maison?

– Tu lis dans mes pensées! répond Misti.

Les lutins rendent parfois des services de nature magique. Mais le chat sait qu’il faut se méfier… Il prend ses précautions :

– Bien entendu, tu vas me demander quelque chose en échange de ce sort. Et avant que nous passions accord, j’aimerais savoir combien cela me coûtera.

– Voyons… marmonne le lutin, je rêve d’un château en sucre!

– Tu veux que je te construise un château en sucre!

– Non! Pas toi… Jouons, plutôt! Je vais te poser une question… Jusque là, tu suis? Inutile de faire cette tête! Je veux m’assurer que tu as bien compris la règle du jeu!

– J’imagine que je suis censé donner une réponse, coupe Misti.

Il déteste qu’on le prenne pour un idiot.

Le petit homme acquiesce.

– Ensuite, je jetterai le sort.

Misti ouvre des yeux incrédules.

– C’est tout?

– Le reste n’est qu’une formalité. Tu réponds aujourd’hui… Et dans un an, jour pour jour, je reviendrai. Alors, nous verrons : Te seras-tu trompé? J’en doute! Un gros malin comme toi ne se trompe jamais, pas vrai?

Le chat reste sur ses gardes.

– Pourquoi attendre? On pourrait vérifier sur le champ!

– Ce serait moins drôle! D’ailleurs, tu n’as pas à t’inquiéter : Maintenant ou plus tard, quelle différence? Si la réponse est bonne, nous serons quittes!

Misti sent sa gorge s’assécher.

– Sinon?

– Sinon, reprend le lutin, un être cher à ton cœur deviendra mon esclave. Je lui confierai la construction de mon château, ainsi que d’autres menus travaux… Oui, j’aurais bien besoin d’un esclave pour venir à bout de mes plans d’avenir…

– Quelle est la question? demande le chat d’un ton abrupt.

– Combien as-tu de maîtres?

La règle du jeux semble trop compliquée pour être honnête. Mais la question est si simple…

– Papa, Maman… Emma, énumère Misti. J’ai trois maîtres.

– Ta réponse est trois maîtres? insiste le lutin.

– Pas besoin de revenir dans un an, ricane Misti. Je sais compter!

Le lutin danse d’un pied sur l’autre.

– Le tour est joué! Tu ne seras pas déçu! Foufi est foutu! Je lui ai concocté un sort d’oubli. Qui se souviendra du pauvre chiot? Personne! À tel point qu’il deviendra invisible pour tous les habitants de cette maison… Rendez-vous l’année prochaine!

Sur ces mots, le lutin disparait par le trou de souris.

 ……

 lechatjaloux3.jpg

 

 

Chapitre 3 : Échec au chat

 

Le lutin n’a pas exagéré en vantant ses talents. Désormais, on passe à côté de Foufi sans le voir. On le délaisse. La famille a complètement oublié qu’il existe.

Seul Toby prodigue encore quelque attention à la petite boule de poils. Comme les maîtres négligent de nourrir le chiot, Toby partage sa gamelle. Le soir venu, Foufi s’endort entre les pattes du vieux chien.

– Je ne te comprends pas! peste Misti.

– Je ne vais quand même pas laisser ce pauvre chiot dépérir, s’apitoie Toby.

– Tu me fatigues avec tes bons sentiments!

– Mais c’est un bébé!

Misti détourne la tête. Hautain, il tient la pause. Toby préfère changer de sujet.

– En parlant de bébé, je crois qu’un heureux événement se prépare…

Misti agite sa queue.

– Je ne vois pas de quoi tu parles!

– Le ventre de Maman a beaucoup grossi…

– Tu te fais des idées!

De mauvaise humeur, le chat file se réfugier au fond du jardin. Bien-sûr, il a remarqué, lui aussi, que maman prend du poids.

« On peut trouver plein d’explications à ce gros ventre, réfléchit-il. Peut-être que Maman mange trop. Peut-être manque-t-elle d’exercice… Ou alors… »

Ou alors, Toby a raison. Maman est enceinte!

Misti refait les calculs :

« Voyons… Papa, Maman, Emma, ça fait trois… Plus un bébé… Et nous obtenons quatre… Minute! Est-ce qu’un humain aussi minuscule compte pour un maître? »

Le chat transpire : Non,un tel argument ne tiendra pas devant le petit homme… En même temps, un frisson glacé parcourt son échine.

« Comment pouvais-je prévoir? rumine-t-il. Quand j’ai donné ma réponse au lutin, j’avais seulement trois maîtres, et pas un de plus! »

Le ventre de Maman ne cesse de s’arrondir. Un jour, elle quitte la maison avec une petite valise.

Tout est chamboulé. Papa s’absente souvent. Au contraire, Mamie vient chaque après-midi pour garder Emma. La fillette est impatiente. Enfin! Papa et Maman sont de retour! Emma se précipite dans leur bras…

– Doucement, disent les parents.

Serait-ce le petit frère que Maman serre contre son cœur? Emma a déjà beaucoup entendu parler du bébé. Elle ne sait pas trop à quoi s’attendre. La fillette se dresse sur la pointe des pieds. Le bébé est emmitouflé dans une couverture bleue. On ne voit rien! Avec précaution, Maman écarte la couverture.

– Je te présente ton frère…

 

……

 lechatjaloux4.jpg

 

 

Chapitre 4 : La nuit du lutin

 

Misti est très embêté. Il rôde souvent autours du berceau. Mais les parents se méfient et le chassent à renfort de cris et de grands gestes.

Une nuit, un bruit réveille le chat. Il ouvre un œil. La silhouette du lutin se dessine dans l’obscurité. Le petit homme danse d’un pied sur l’autre.

« J’ai gagné! j’ai gagné! »chantonne-t-il.

À son réveil, Misti ne sait plus s’il s’agit d’un rêve ou de la réalité. Mais il doit se rendre à l’évidence : il a perdu face au lutin.

Il essaie encore de se rassurer :

« Assujettir un être cher à mon cœur… Pfff… De quel être pourrait-il s’agir exactement? »

Misti n’est pas un sentimental.

« Est-ce que Toby va devenir l’esclave du lutin? d’accord, j’ai appris à le connaître. Je l’aime bien. Mais de là à dire qu’il est cher à mon cœur… »

C’est oublier Emma, la petite maîtresse adorée! Misti ne tarde pas à noter quelques changements…

Emma était une bonne élève. À présent, elle ramène de mauvaises notes. Elle traîne des pieds. Elle n’a plus la force de jouer.

Papa et Maman sont inquiets. Misti surprend une conversation : Les parents ont consulté un médecin. Ce dernier a dit qu’Emma est perturbée par l’arrivée du bébé.

« Comme je la comprends! » songe Misti.

Mais il soupçonne quelque chose de beaucoup plus grave! Il espionne sa petite maîtresse. À table, elle chaparde des morceaux de sucre.

Misti fait le guet devant sa chambre. Alors que la maisonnée dort, Emma se lève.  Avec des gestes d’automate, elle se dirige vers le vieil escalier. Elle gravit les marches et disparaît dans le grenier.

Misti pousse doucement la porte. Au centre de la pièce, trône un étrange édifice. Ça ressemble à une tour miniature. La construction est d’un blanc scintillant.

Emma vide ses poches. Des morceaux de sucre roulent sur le sol. La fillette s’affaire devant la tour. elle dispose les morceaux de sucre à la manière de briques.

Misti comprend tout! Sa maîtresse construit le château du lutin. Elle tombe de sommeil pendant le jour parce qu’elle travaille toute la nuit.

Quand elle a fini, le petit homme sort de son trou.

Le chat se ratatine contre le mur. Un frisson parcourt sa queue. Le lutin a-t-il jeté un coup d’œil moqueur dans sa direction? Difficile à dire… Il entraîne Emma à l’extérieur du grenier. Misti les suit.

Le lutin pénètre dans la chambre du bébé et saute sur le bord du berceau. Il observe le bébé de ses petits yeux méchants. Comme il tient toujours Emma sous son emprise, une même lueur brille dans le regard de la fillette.

– Cet enfant n’a pas de nom, dit le lutin.

– Cet enfant n’a pas de nom, répète Emma.

– Parce qu’il est mien, ajoute le lutin.

– Parce qu’il est tien, conclut Emma.

Le lutin s’est déjà emparé de sa maîtresse… Misti devine qu’il réserve un sort comparable au petit frère.

……

 lechatjaloux5.jpg

 

 

Chapitre 5 : Toby à la rescousse

 

Misti a l’impression d’être plongé en plein cauchemar. Ses pensées dansent une sarabande effrénée. Comment tirer les enfants des griffes du lutin?

Au matin, il n’a toujours pas trouvé de solution. Il hésite à demander conseil auprès de Toby. Que va dire le chien? Mais Misti n’a personne d’autre vers qui se tourner. La situation est trop grave! Il ne peut garder un tel secret plus longtemps.

Il rassemble son courage et, tête basse, va trouver son vieux compère.

– Toby… J’ai besoin de te parler! Je crois que j’ai fais une grosse bêtise…

Le chat raconte tout, dans les moindres détails.

Quand il a finit, Toby dit :

– T’acoquiner avec un lutin pour nuire au pauvre Foufi! Si nous avions plus de temps, je t’expliquerais combien tu me déçois! Mais pour l’instant, j’ai d’autres chats à fouetter! Va me chercher ce lutin. On va lui régler son compte!

Misti hésite :

– Je te remercie de vouloir m’aider… Mais affronter le lutin face à face… C’est un peu présomptueux, non?

– Fais-moi confiance, insiste le chien. J’ai un plan!

Toby parait tellement sûr de lui!

Misti se faufile dans le grenier.

« Lutin? Où es-tu? »

Le petit homme reste caché.

Misti tournicote autours de la construction en sucre. Il frôle les parois scintillantes avec son flanc et sa queue.

La voix du lutin retentit :

– Gare à toi si tu abîmes ma tour!

– Enfin te voilà!

– Tu as encore un service à me demander? raille le lutin.

Misti reste évasif.

– Cette fois, je viens de la part d’un ami.

Une lueur d’intérêt brille dans les yeux du petit homme.

– Si tes amis te ressemblent, on va bien s’amuser!

Misti conduit le lutin jusqu’à Toby qui déclare :

– J’ai entendu dire que tu as proposé un jeu de devinettes à Misti, l’année passée. Je suis jaloux! Moi aussi, je veux jouer! Car je suis un chien magicien. Et je pense que ma magie est plus forte que la tienne!

Le lutin s’étouffe à moitié :

– Prouve-le!

– Pas de problème! Cette nuit, quand j’en aurais décidé, Emma échappera à ton influence l’espace d’un instant. Si je réussis, tu libères Foufi, Emma, le bébé et tu quittes la maison pour toujours!

– Et si tu perds? demande le lutin.

– Alors tu deviendras mon maître. Je t’obéirais au doigt et à l’œil.

– Je n’ai nul besoin d’un vieux chien pelé comme toi, réplique le petit homme. Mais je vais accepter ce pari, juste pour te voir perdre!

……

 lechatjaloux6.jpg

 

 

Chapitre 6 : Le plan de Toby

 

Quand le lutin est parti, Misti s’exclame :

– Pauvre fou! Tu es aussi magicien que je suis chien!

– N’as tu pas remarqué que les sorts d’oubli n’ont aucune prise sur moi? demande calmement Toby.

En effet, malgré le mauvais sort, Toby a toujours pris soin de Foufi. Cela n’a pas échappé à Misti. Mais le chat n’a pas cherché à comprendre. Il s’est dit que le vieux chien était si stupidement bon et dévoué que même un lutin n’y pouvait rien. Toby serait-il moins bête qu’il en a l’air?

Misti plisse les yeux.

– Non! Ne me dis pas que tu as des pouvoirs cachés!

– Je suis attentif, c’est tout, répond Toby. Je regarde, j’écoute… Par exemple, je prête l’oreille au souffle du vent. Chaque être qui vient au monde imprègne le vent de sa présence. Ainsi, rien ne se perd, même pas le nom d’un bébé!

Toby n’a rien d’un magicien… Misti est déçu!

– Tu vas te faire ensorceler tout cru! prédit-il sombrement.

– N’aie crainte, assure Toby. Le vent est mon ami. Si je lui demande, il m’aidera. Ce soir, le vent soufflera si fort le nom de notre petit maître, que même Emma ne pourra ignorer comment s’appelle son frère.

Misti n’est pas convaincu. Soudain, une voix s’élève derrière lui :

– C’est l’exacte vérité! Toby discute avec le vent!

Misti laisse échapper un miaulement de surprise. Il a reconnu la voix. Il se tourne et bégaye :

– Foufi… qu… quel plaisir… Tu es là depuis longtemps?

– Assez longtemps… répond Foufi.

Le chat est gêné. Il n’arrive pas à détacher son regard du jeune chien. Ce dernier a beaucoup grandi. Il a gagné en force et en intelligence.

– Concentrons-nous! La partie n’est pas gagnée! intervient Toby. Nous avons des enfants à sauver! D’abord, nous devrons nous introduire dans la chambre. Ce sera facile. Maman laisse toujours la porte entrouverte pour entendre le bébé pleurer. Mais beaucoup de magie plane dans la maison, ces derniers temps. Les parents dorment d’un sommeil de plomb. C’est encore un tour du lutin. Il s’assure d’avoir le champs libre pendant la nuit.

– C’est bien joli! remarque Misti, mais je ne comprends toujours rien à ton prétendu plan!

Foufi grogne :

– On ne t’as pas demandé ton avis! Tout ce qui arrive est de ta faute! Tu ne perds rien pour attendre…

Sans crier gare, il bondit vers Misti. Le chat esquive l’attaque et se réfugie à l’autre bout de la pièce.

– Comme ça, tu as demandé au lutin de me jeter un sort? aboie Foufi.

Bien campé sur ses pattes, le jeune chien fixe Misti d’un air féroce.

Il ajoute :

– Inutile de nier! J’ai tout entendu!

Toby s’interpose :

– Alors tu as compris que beaucoup de choses vont changer dans cette maison! Vous réglerez vos comptes plus tard. Commençons par nous débarrasser du lutin et de ses vilains tours!

……

 lechatjaloux7.jpg

 

 

Chapitre 7 : Bon vent!

 

Pendant la nuit, une énorme bourrasque se lève, presque une tornade. Le vent agite les branches qui battent contre le toit de la maison.

Le bébé dort à l’étage. Une branche basse frappe la fenêtre de sa chambre et brise une vitre.

Le vent fait rage quelques secondes.

Maman ouvre un œil. Elle marmonne :

– C’est quoi ce raffut?

La tempête est déjà finie. Maman entend seulement les cris du bébé. Elle voudrait se lever… Mais ses paupières sont si lourdes! Les pleurs cessent. Soulagée, elle laisse tomber sa tête sur l’oreiller et sombre à nouveau dans le sommeil magique.

L’enfant a retrouvé son calme. Toby se tient à côté du berceau. Il rassure le petit maître de sa présence.

La tempête a beaucoup impressionné Misti.

– Alors tu es vraiment capable de commander au vent?

– Non, je ne commande pas le vent, soupire Toby. J’ai de bonnes relations avec lui. Un jour, je prendrai le temps de t’expliquer.

– Nous aussi, il faudra qu’on s’explique, un de ces quatre matins! menace Foufi.

– L’heure n’est pas aux disputes! gronde mère souris.

Allez savoir comment, la rumeur d’un duel chien contre lutin s’est vite répandue. Des oiseaux jusqu’aux vers de terre, tout le jardin est au courant. Quand elle a appris la nouvelle, mère souris n’a pas hésité. Elle est venue soutenir Toby. La souris est curieuse d’assister à la défaite du lutin.

Le vieux chien reste étonnement calme :

– Ne vous inquiétez pas, c’est le vent qui va parler…

Le lutin apparaît suivi d’Emma. La fillette fait peine à voir. Ses yeux sont vides d’expression. On dirait le regard d’une poupée abandonnée.

Le petit homme se pavane avec arrogance. Il passe devant les animaux en levant le menton et saute sur le berceau.

Le lutin dit :

– Cet enfant n’a pas de nom.

Un courant d’air se crée entre la vitre brisée et la porte.

– Cet enfant s’appelle Lucien, dit Emma.

Le lutin manque de s’étrangler.

– Comment? Qu’est-ce que tu racontes, espèce d’idiote?

À nouveau, Une légère brise circule dans la chambre. La brise souffle le nom du petit frère.

– Cet enfant s’appelle Lucien, répète Emma.

Les animaux ne se sentent plus de joie.

– Je crois qu’elle a échappé à ton emprise, commente Toby.

Foufi montre les dents :

– Tu as perdu! Maintenant libère-nous et déguerpis!

Misti fait mine de bondir. Le lutin se replie vers la porte.

– Bon vent! conclut mère souris.

Le petit homme n’en mène pas large. Les animaux le fixent avec des yeux brillants. Ils ont tous une dent contre lui.

– Il me semble que je ne suis pas le bienvenu ici! admet-il.

Il fait une révérence et ajoute :

– Ce fut un plaisir!

Puis il se sauve, sans demander son reste. On n’a plus jamais entendu parler de lutin à la maison.

……

Chacun retrouve sa place.

Emma est très fière d’être la grande sœur de Lucien. Mère souris retourne vivre au grenier. Quant à Foufi, il est soudain entouré et choyé comme s’il avait toujours fait partie de la famille.

Le jeune chien n’a jamais complètement pardonné à Misti. Mais, le temps aidant, les animaux sont parvenus à vivre en bonne intelligence. Que demander de plus? Désormais, Misti et Toby profitent de la paix dont ils rêvaient pour couler leur vieux jours.

FIN

Par Anna Coquelicot pour COQUELICOT ET COMPAGNIE

 

Publicités

13 réflexions au sujet de « Le chat jaloux »

  1. J’aime bien la manière dont tu traites le thème de la jalousie. On comprend bien la violence de ce sentiment, mais tu le fais avec intelligence car les enfants peuvent se situer librement dans l’histoire. En plus, tu m’avais promis un lutin de caractère, et là, je suis servi.

  2. Une histoire que j’ai lue avec plaisir et qui aborde avec justesse le thème de la jalousie. J’aime beaucoup, et c »est le cas pour tout le blog, vos illustrations : les dessinez-vous vous-mêmes ? En tous les cas c’est très réussi.

  3. Tu as joliment traité ces thèmes universels que sont la jalousie et la quête du pouvoir, en nuançant le caractère de tes personnages. Par exemple, bien qu’affreusement jaloux et comploteur, Misti reste sympathique. Mais bien moins que Toby, toutefois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s